+33 (0)9 77 21 99 60 contact@agoraexpat.com

S’expatrier à la retraite : quelle couverture santé privilégier?

Soleil, douceur de vivre, meilleur pouvoir d’achat, fiscalité plus légère qu’en France ; de nombreuses raisons poussent les retraités à s’expatrier.
Mais quelles conséquences ce mode de vie entraine-t-il en matière de santé ? Comment bien s’assurer ?

Les solutions varient selon les destinations :

Dans l’Union Européenne :

Au sein de l’Union européenne ou de l’espace économique européen et de la Suisse, vos droits à l’assurance maladie sont maintenus.

Vous bénéficiez donc des mêmes droits que si vous résidiez en France. Il convient simplement de transmettre à votre CPAM et à votre caisse de retraite votre nouvelle adresse. Votre caisse de retraite vous adressera ensuite un formulaire S1 à compléter et retourner à l’organisme de sécurité sociale de votre nouvelle résidence.

En revanche, il vous faudra souscrire à une nouvelle complémentaire santé qui vous assure dans votre nouveau pays de résidence. Des assurances internationales complémentaires existent pour vous fournir un niveau de couverture comparable à celui que vous aviez en France.

Hors de l’Union Européenne

1. Les pays ayant signé une convention avec la France

Certains pays ont établi une Convention bilatérale de sécurité sociale avec la France pour permettre aux ressortissants français d’être couverts par le système de santé local.

Cependant, ils sont peu nombreux à prévoir des dispositions permettant aux retraités de pension française de bénéficier du régime de santé local. L’Algérie est l’un des rares à l’autoriser sous certaines conditions. Vous pouvez retrouver la liste complète de ces pays et le détail des dispositions prévues sur le site du Cleiss (https://www.cleiss.fr/)

Si vous vous installez dans un pays signataire d’une convention mais qui n’accorde pas de droit pour les retraités français en matière de santé, votre situation est similaire à celle des personnes s’expatriant dans un pays sans accord (voir ci-dessous).

2. Les pays sans convention

Vous ne bénéficiez d’aucun droit en matière de couverture santé dans le pays. Vous devez dès lors vous assurer par vos propres moyens.

Deux solutions s’offrent à vous :

Vous pouvez adhérer à la Caisse des Français de l’étranger (https://www.cfe.fr/). Attention toutefois à vous renseigner sur le coût de la santé dans votre pays d’expatriation car la CFE rembourse selon les tarifs conventionnés français. Dans certains pays aux coûts de la santé élevés, comme les États-Unis, le Brésil, le Japon, Israël…, le niveau de remboursement sera insuffisant. Il faudra donc envisager de souscrire à un contrat d’assurance international en complément de la CFE.

Vous pouvez souscrire une assurance santé internationale qui vous couvre dès le 1er euro dépensé.

Attention :
Certains assureurs complémentaires ont des restrictions d’âges lors de l’adhésion

Il n’est pas évident de s’y retrouver parmi tous ces cas de figures, c’est pourquoi il est important de s’adresser à des personnes qui connaissent les spécificités de l’assurance santé internationale et qui pourront vous apporter des conseils éclairés.

Chez AgoraExpat, nous sommes spécialisés dans l’accompagnement des expatriés. Nous mettons notre expertise au service de nos clients pour trouver la solution d’assurance adaptée à leur situation et leurs besoins.

Nos autres articles

Contactez-nous dès aujourd'hui

Nous déterminerons ensemble
l’assurance la mieux adaptée à vos besoins.