Travailler aux Etats-Unis

Lorsque l’on part vivre à l’étranger, il faut savoir s’adapter tant dans la vie personnelle que professionnelle.

Dans le monde du travail aux Etats-Unis, les codes et les rapports humains sont différents de nos codes français. Afin d’éviter un choc culturel, il vaut mieux savoir à quoi nous pouvons être confrontés.

Voici quelques points sur lesquels les différences sont marquées.

 

Le recrutement

Le marché de l’emploi et le droit du travail favorisent un recrutement beaucoup plus rapide qu’en France. En effet, le préavis de départ n’étant que de 2 semaines et l’assurance chômage insuffisante, le processus est très rapide.

De plus, lors d’un entretien d’embauche, il ne faut hésiter à « se vendre ». Les personnalités dynamiques sont très appréciées aux US. Il ne faut pas oublier que c’est un pays qui croit plus en une personnalité qu’en un CV. Ils peuvent donner la chance à toute personne qui montrera une grande motivation.

 

Le rôle du manager

Le manager a plusieurs rôles aux Etats-Unis : Il conduit son équipe vers une mission, il la motive et l’encourage dans l’atteinte de ses objectifs et il encourage chaque individu à évoluer et à développer ses compétences.

Le manager décide mais ne donne pas d’instructions explicites. Chacun sait ce qu’il a à faire pour arriver au résultat attendu.

Les codes hiérarchiques sont également moins prononcés qu’en France.

La positivité

Pour éviter un turnover trop important, lié à la rapidité du recrutement et à la facilité de quitter son poste, le manager doit être positif et encourager ses équipes. L’optimisme se ressent dans les résultats et la satisfaction client. Cet enthousiasme peut cependant être perçu comme excessif pour un salarié français.

Par ailleurs, l’échec est mis en valeur, considéré comme une expérience par laquelle on apprend.

 

Les horaires

Les américains ont tendance à commencer leur journée très tôt et à ne pas prendre plus de 30 minutes de pause déjeuner. Le soir il est rare de rester après 17h. C’est signe de mauvaise organisation.

La ponctualité est d’ordre, aussi bien concernant les heures de travail que les réunions.

 

Communication franche

Une communication trop indirecte sera perçue comme de l’indécision, de la dissimulation. Les américains sont pragmatiques. Les faits et les chiffres l’emportent sur les intuitions. Les feedbacks sont réguliers, que le retour soit positif ou négatif il sera exprimé.

 

L’individualisme

Contrairement à la France, où il faut « rentrer dans le moule », aux Etats-Unis l’individu est mis avant. La prise d’initiatives est encouragée et permet à tout le monde d’apprendre et de s’enrichir de l’expérience de chacun. L’indépendance et l’autonomie sont privilégiées, et l’entreprise accorde souvent une grande confiance à ses salariés qui se sentiront ainsi valorisés et seront par conséquent plus productifs.

 

Même si les entreprises européennes s’inspirent de plus en plus du mode de management américain en adoptant un fonctionnement plus libéral, trouver sa place sur le marché du travail aux Etats-Unis n’est pas évident si l’on ne connaît pas les codes à adopter.

La capacité d’adaptation et l’ouverture d’esprit seront des clés pour vivre positivement cette expérience.

 

Si votre projet d’expatriation se concrétise sachez que notre équipe d’experts vous accompagne à tout moment afin de trouver les solutions d’assurance santé les mieux adaptées à votre situation et votre destination.

Nos autres articles

Contactez-nous dès aujourd'hui

Nous déterminerons ensemble
l’assurance la mieux adaptée à vos besoins.