Le système de santé en Côte d’Ivoire

 

 

La Côte d’Ivoire connait une vraie diversité culturelle. La communauté francophone est la deuxième plus importante dans le pays.

Voici un bref état des lieux de l’organisation du système de santé en Côte d’Ivoire.

Le secteur public et le secteur privé.

Le secteur public se compose comme ceci :

  • Établissements sanitaires de premier contact (centres de santé aménagés dans les villes et les campagnes)
  • Établissements sanitaires de premier recours (hôpitaux généraux et spécialisés)
  • Établissements sanitaires de dernier recours (CHU, institut de cardiologie, institut national d’hygiène publique).

Le secteur privé comprend les cliniques et hôpitaux privés, les infirmeries, les pharmacies et les cabinets de spécialistes.

 

La qualité des soins.

Les établissements de santé n’ont pas, ou très peu été rénovés depuis leur création qui remonte aux années 1960 à 1980.

Certains sont donc vétustes, insuffisamment équipés et les établissements spécialisés comme les centres de santé mentale ou de radiothérapie sont trop peu nombreux.

Par ailleurs, leur répartition n’est pas homogène dans l’ensemble du pays. Les petites villes et les campagnes étant moins bien équipées.

L’autre problème important c’est que les moyens de transport médicalisés sont très limités en nombre et ne sont pas en bon état.

Concernant le personnel de santé, il y a là aussi une problématique. Leur formation est insuffisante, ils n’ont que peu d’entraînement et d’enseignement pratique. Et ils sont en sous-effectif. Par ailleurs, leur répartition est très inégale dans l’ensemble du pays, avec a plus grande concentration du personnel à Abidjan.

Il n’y a donc pas assez de médecins pour subvenir aux besoins de la population.

En Côte d’Ivoire il y a 1 médecin pour 9 000 habitants et 1 infirmier pour 1 700 habitants.

Le financement des soins.

Le système de santé public est principalement supporté par l’État ivoirien. Il assure le financement du fonctionnement de son administration avec des subventions accordées aux établissements publics, ou des dotations financières octroyées aux établissements de soins et aux structures administratives. L’État réalise également la plupart des investissements.

 Depuis 1994, les actes de santé sont facturés et les usagers des établissements publics doivent contribuer au paiement des soins.

Les bénéficiaires des soins paient directement les prestations par un système d’assurances, de mutualisation ou de financement communautaire.

Concernant les établissements de santé privés, il faut avancer les frais ou déposer une caution pour y être admis.

 

Informations pratiques avant de partir en Côte d’Ivoire :

  • Vaccinations Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé à l’entrée sur le territoire. Il est également recommandé d’avoir son calendrier vaccinal à jour. Les vaccinations contre l’hépatite B, la rage, la méningite à méningocoques et la typhoïde peuvent être conseillées en fonction des modalités du séjour. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’Institut Pasteur.
  • Paludisme Le risque de paludisme est très élevé. Renseignez-vous auprès de votre médecin avant votre départ, ou retrouvez les recommandations de l’Institut Pasteur pour le paludisme.
  • Sida La côte d’ivoire le pays d’Afrique de l’ouest avec le plus grand nombre de séropositifs : 10% de la population. Il est recommandé de prendre toutes les précautions nécessaires.

Si certains établissements privés offrent des soins de bon niveau, les infrastructures médicales d’Abidjan restent en dessous des niveaux de qualité des établissements de santé occidentaux. En cas de grave problème de santé ou de pathologie spécifique, il faudra souvent se faire soigner dans un autre pays à cause du manque d’équipement et de personnel, et de la vétusté des locaux.

Pour les expatriés il est donc fortement recommandé de disposer d’une assurance santé internationale qui vous permettra de vous faire soigner dans votre pays d’origine, de résidence ou séjour, et qui inclut l’évacuation et le rapatriement vers le pays d’origine.

Il n’existe pas de mutuelle santé en Côte d’Ivoire comme il peut en exister en France avec les complémentaires santé qui interviennent après la sécurité sociale. Si vous êtes à la recherche d’une mutuelle santé pour la Côte d’Ivoire, c’est en fait une assurance santé internationale que vous recherchez. Celle-ci peut être souscrite en complément de la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) ou au premier euro dépensé.

L’assurance santé la plus adaptée en Côte d’Ivoire dépend de plusieurs critères tels que vos besoins spécifiques et le nombre de personnes à assurer.

 

Contactez nos experts pour obtenir un devis gratuit et des conseils adaptés à votre situation.

 

Nos autres articles

La Santé en Afrique du Sud

La Santé en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud dispose d’un système de santé public et d’un système de santé privée de très bonne qualité…

Le Système de Santé au Sénégal

Le Système de Santé au Sénégal

Le régime sénégalais de sécurité sociale des travailleurs salariés vise tous les risques sauf le chômage.
Depuis mars 2013…

Contactez-nous dès aujourd'hui

Nous déterminerons ensemble
l’assurance la mieux adaptée à vos besoins.